Steal like an artist

Couverture du livre Steal like an artist

Austin Kleon

Ce que vous allez découvrir

En résumé

À propos de l’auteur et du livre

Austin Kleon est un artiste qui produit des livres courts et très visuels. Son thème de prédilection est la créativité. Steal like an artist essaie de casser le cliché de la créativité sorti de nul part et qu’en ce bas monde, plus rien n’est authentique. Tout œuvre est le fruit d’un vol (ou plusieurs) combiné à l’expérience personnelle du larcin. J’ai adoré ce livre qui regorge de citation toutes plus intéressantes les unes que les autres.

Pour être inspiré, VOLEZ !

Les bons artistes copient, les grands artistes volent

― Pablo Picasso

Derrière cette citation de Picasso se cache le message qu’il faut aller chercher l’inspiration en volant le travail des artistes et designers que vous adorez. Quand on parle de voler, on parle plus spécifiquement de s’approprier les idées des gens que vous aimez. Essayer de décomposer leurs créations, essayez de comprendre les choix qui ont été fait et pourquoi ils ont été fait.

De cette façon, vous n’allez pas trouver la réponse qu’aurait dit l’artiste de l’œuvre que vous serez en train de décomposer. Vous allez trouver votre propre réponse. Et le prochain design que vous créerez contiendra des morceaux des artistes que vous avez volé. Ce remix sera considéré comme originale parce qu’on se sera pas capable de détecter les sources d’inspiration de votre réalisation.

Si je trace deux traits j’en obtiens un troisième différent. En génétique, nous volons naturellement les attributs de nos parents et de nos ancêtres.

Comment voler ?

Pour progresser et être inspiré, passez un peu de temps à étudier les artistes et designer qui vous plaisent. J’essaie de le faire avec Claudio Guglieri en ce moment. J’aime beaucoup la façon qu’il a d’utiliser les images et la typographie pour créer de l’impact visuel.

Un entrepôt des œuvres volées

Essayer d’avoir un endroit pour stocker ce que vous souhaitez voler. Je me suis réconcilier avec Pinterest depuis que j’ai lu le livre. Vous pouvez visiter mes tableaux si vous en avez envie.

L’inspiration vient par la pratique répétée

La deuxième technique pour avoir de l’inspiration, ça va être de créer.
Le rôle du cerveau est de gérer vos ressources disponibles. Si vous créez un peu tous les jours, vous allez forcer votre cerveau à se conditionner pour vous permettre d’être inspirer en prenant le moins de ressource possible. Ce qui veux dire également en moins de temps possible.

Entre 2012 et 2018, Lucio Bukowski a sorti 10 albums, 19 EP, 2 recueils de poèmes […]

Mon artiste musical préféré est Lucio Bukowski. Il est auteur, rappeur, beatmaker, compositeur et poète. Depuis 2012, il a sorti 10 albums, 19 EP (album de moins de 7 titres), 2 recueils de poèmes sans compter les collaborations, les freestyles disponibles sur Youtube et ce qu’il n’a pas publié.
Si il arrive à être si productif, c’est qu’il dévoue une grosse partie de sa vie à l’écriture. L’homme Alité est un EP qu’il a écrit allongé pendant sa période de rémission après une opération du dos. Ça situe un peu sa passion.

Si vous ne savez pas quoi créer, vous avez quelques sites qui vous propose des challenges comme DailyUI qui vous envoie chaque jour un élément à créer.

L’importance des contraintes

Et le petit plus qui vous permettra d’être plus créatif, c’est de s’imposer des contraintes. Les contraintes sont nécessaires pour l’émergence d’idées. Si vous avez trop de liberté, vous allez vous perdre et ne pas savoir quoi faire. Heureusement, le web est déjà un média assez contraignant avec les contraintes de taille d’écran, de connexion, d’ergonomie. Mais rien ne vous empêche d’aller plus loin en essayant de créer un site sans JavaScript par exemple ou un site qui pèse moins d’1 MO.

Illustration : Christoph Niemann

Christoph Niemann est un illustrateur de renommé international. Il a créé un compte instagram qu’il a appelé abstract sunday. Il pose un objet sur une feuille et dessine autour pour produire une scène. C’est pour lui un moyen de jouer tout en se forçant à trouver une solution créative dans un cadre strict : un objet et une feuille.

Éloignez-vous de votre cadre de travail

Sortez de «web design inspiration»

Apprenez à aller chercher l’inspiration partout dans votre environnement. Ne vous enfermez pas dans les galeries d’inspiration web. La nature est souvent la plus belle des sources d’inspiration pour créer de jolis dégradés ou pour créer des palettes de couleurs. Les magazines, les publicités et les livres peuvent vous inspirer pour la mise en page et les choix typographiques.

Faites des pauses

Avez-vous remarquer qu’on trouve plus facilement une solution quand on fait quelque chose d’autre que la chercher. L’auteur recommande d’avoir des moments de pur ennuies. Personnellement, ça m’arrive de travailler avec la méthode Pomodoro. Pomorodo est une méthode de travail où vous alternez une période de travail et une pause. Ça peut être 30 minutes de travail et 5 minutes de pause, pour moi, c’est 50 minutes (voici pourquoi [en]). Et pendant la pause, je suis loin du PC. Je prend l’air ou je fais un peu de ménage. Et parfois, ça me permet de voir mon problème sous un autre angle et d’y apporter une réponse qui me plait.

D’ailleurs, Deep Work de Cal Newport recommande une méditation productive. C’est à dire d’aller marcher sans aucun autre but que de se concentrer au maximum sur le problème que vous voulez résoudre.

Deux bureaux pour être créatif

L’auteur recommande d’avoir un bureau analogique et un bureau numérique. Mais ça peut être un seul bureau séparé en deux. L’idée principale est de se créer un environnement dédié pour chaque type de tâche. Ainsi, votre cerveau pourra identifier plus facilement ce que vous attendez de lui.

Acheter le livre

Lien affilié pour me remercier pour l’article : Acheter le livre en Anglais | Acheter le livre en Français

Lien non affilié : Acheter le livre en Anglais | Acheter le livre en Français

Commentaires bientôt disponible …

Réseaux sociaux

Suivez-moi pour ne rien rater